Skip to main content
image banner image banner
image banner image banner #CoachMatinal
image banner image banner #MomentsFortsProfessionnels
image banner image banner #ManagerSaveurs

Il faut avoir un bon sens
commercial. Nous sommes en quelque
sorte des « super-gérants ».

Julien, Animateur de vente

Peux-tu s’il te plaît te présenter en quelques mots ?

Âgé de 33 ans, je suis dans la société depuis maintenant 7 ans et j’occupe depuis 2 un poste d’Animateur de vente.

Quel a été ton parcours ?

A la suite de mon bac+5 en merchandising et en marketing, j’ai occupé un poste d’Assistant chef de produits en assurances automobiles chez American Express pendant 9 mois. Je me suis ensuite mis à mon compte (via le statut auto-entrepreneur) en tant que commercial en assurances durant 7 mois.

A l’époque, j’avais une connaissance qui travaillait chez Lagardère Travel Retail France qui m’a parlé de son métier et des opportunités potentielles. J’ai postulé à une offre et ai participé à une session collective de recrutement. J’ai intégré l’entreprise en tant que Chargé d’audits magasins, poste que j’ai tenu pendant 1 an et demi. J’ai ensuite évolué dans le même service comme chef d’équipe pendant 6 mois avant d’intégrer le service merchandising, où je suis resté 3 ans.

Depuis 2 ans, j’ai évolué sur des fonctions d’animateur de vente, d’abord en missions de remplacement et depuis 1 an sur un secteur fixe. Je suis aujourd’hui basé à Lyon et je gère un périmètre de 19 magasins (13 points de vente Travel Essentials et 6 unités de restauration), composé de boutiques du quotidien sur le quart Sud-Est de la France et de points de vente dans le métro parisien, avec de nombreux concepts : Relay, Casino Shop, Trib’s, Hubiz…

Raconte-nous une journée type ?

Aucune journée ne ressemble à la précédente ! Le rôle d’un Animateur est de manager les responsables de magasin et de piloter l’activité du secteur. L’essentiel du temps, nous sommes sur le terrain.

Les visites sur site peuvent être généralistes et dans ce cas nous passons en revue la globalité du point de vente et tous les standards attendus. Quelquefois, la visite a pour objet un sujet en particulier : ce peut être un inventaire, l’entretien d’évaluation, un remodeling…

Quel que soit le motif, en amont de chaque visite, je regarde les différents indicateurs concernant l’activité du point de vente : les charges, les volume des frais de personnel et les différents indicateurs de qualité de service. Je me déplace environ une fois tous les 15 jours au siège de Levallois Perret, occasion pour moi de participer à diverses réunions, de rencontrer différents services (comptabilité, RH, maintenance, marketing…) pour avancer sur mes dossiers. C’est aussi un moment de partage d’expérience avec mes collègues.

Quand je vais sur le terrain, je cible la bonne tranche horaire : ni trop tôt pour ne pas arriver en plein rush (surtout si le responsable de magasin est seul sur le point de vente), ni trop tard (les responsables de magasin sont souvent là tôt le matin) car la plus grosse activité se fait le matin. Il peut m’arriver de passer sur plusieurs points de vente dans la journée, ce qui n’est pas toujours simple, quand on a comme moi un secteur éclaté en province.

Avant de rentrer dans le magasin, je regarde l’extérieur, les affichages et l’intérieur du point de vente sans y entrer. Cela me donne une vue du parcours client et de la tenue générale du site. J’entre ensuite et salue toute l’équipe avant de faire le point avec le gérant. Je me dois de l’écouter avant d’aborder des sujets spécifiques : savoir où il en est, ses satisfactions ou ses difficultés. L’échange sort parfois du cadre professionnel : l’animateur de vente est souvent le seul lien physique que le gérant a au quotidien avec la société et ces échanges sont importants pour nouer des liens de confiance et de proximité.

Nous faisons ensuite le tour du magasin, c’est l’occasion de faire un point sur l’offre produits. Si un produit est en rupture, il est important de comprendre pourquoi. Puis, nous analysons les chiffres (stocks, démarque…). En fin de visite, j’écoute les doléances du gérant. Les problématiques les plus récurrentes concernent l’approvisionnement et la maintenance, notamment du fait de l’éloignement du siège. Nous définissons ensuite la feuille de route à suivre pour lui comme pour moi.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton poste ?

La diversité. On voit tout sur tous les domaines, même si l’on n’est pas spécialiste. Cela permet de ne pas s’ennuyer, d’aborder tous les sujets (produits, personnel, management, soutien dans la gestion de l’équipe, recrutement) et aide à la prise de recul.
L’évolution des collaborateurs est un point très gratifiant de notre métier. Récemment deux nouveaux gérants assez jeunes et plutôt récents dans le métier viennent d’obtenir une belle promotion et j’en suis fier !

Quels sont les aspects de ton métier les plus exigeants ?

C’est également la diversité. Il faut tout savoir et tout connaître. Parfois il est compliqué d’avoir réponse à tout et d’avoir des connaissances sur tous les produits. Le management à distance peut aussi être compliqué, notamment avec les gérants dont les magasins sont isolés géographiquement et qu’on visite moins fréquemment.

Quelles qualités faut-il selon toi pour exercer ce métier ?

Il faut avoir un bon sens commercial, comme les responsables de magasin. Nous sommes en quelque sorte des « super-gérants ». Il faut montrer l’exemple. Il est également primordial de savoir prioriser les choses : il est impossible de tout gérer en même temps entre l’indispensable ou non, le rentable ou non. Enfin, il faut savoir manager à distance : c’est une part très importante du poste car nous ne sommes pas en permanence sur les magasins de notre périmètre. Certains gérants ont besoin d’une aide ponctuelle, d’autres nécessitent plus d’accompagnement et de présence.

Comment décrirais-tu Lagardère Travel Retail France en 3 mots ?

C’est une entreprise assez familiale, malgré la taille de la société. C’est aussi une entreprise évolutive. J’ai vu beaucoup de changements en 7 ans, que ce soit en termes d’activité (transition de la presse vers la restauration, l’alimentaire et la confiserie) que de personnel (j’ai occupé 5 postes en 7 ans). Il y a de réelles opportunités de carrières, les barrières sont moins importantes que dans d’autres sociétés.

Quelle est ta devise personnelle ?

La simplicité c’est l’efficacité. Vu le nombre de sujets à traiter et à maitriser, plus on se simplifie la vie et plus on est efficace. Par moment, ce métier est une course contre le temps. Il faut donc gérer le maximum de choses dans un minimum de temps. Cela vaut aussi bien pour les animateurs de vente que pour les gérants.

Témoignage

Julien,
Animateur de vente

Voir nos offres
Julien

Restons en contact

Envie de recevoir les offres qui vous intéressent par métier ou par lieu ? Renseignez votre adresse email, vos critères, cliquez sur « Ajouter » et restez informé(e) en recevant nos alertes emails !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer des offres d'emploi ainsi que des informations concernant les activités de recrutement de Lagardère Travel Retail France. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans nos envois.

Interessé(e) parSelectionnez une catégorie parmi la liste proposée. Saisissez ensuite les premières lettres d'un lieu puis choisissez parmi les suggestions. Enfin, cliquez sur "Ajouter" pour créer votre alerte.